Rétros 2002-2003

 

1. Parties justificatives

 

J. de HEER
Phénix 2002-2003
1° Prix

Partie justificative en 19,5 coups (15+13)

 

Premier Prix : Jost de HEER
Un mécanisme astucieux permet d’obtenir ce joli tableau de Pions blancs à travers l’échiquier, et d’ailleurs chaque Pion par ordre anti-alphabétique finit son voyage avant le départ du Pion suivant (on peut dire : priorité à droite). Une conception étonnante et très originale, qui vaut bien son honneur. (Juge : Cedric Lytton)

1.h4 é6 2.h5 Dh4 3.g4 Dh2 4.f4 Fd6 5.f5 Ff4 6.Fg2 d6 7.Fxb7 Rd7 8.Ff3 Fa6 9.é4 Ff1 10.d4 Ca6 11.d5 Tb8 12.Dd4 Tb3 13.Dxg7 Cf6 14.ç4 Thb8 15.Cç3 Txç3 16.b4 Tb5 17.Fa3 Ta5 18.b5 Rç8 19.Fxd6 Cç5 20.a4

 


2. Rétros classiques

 

M. CAILLAUD
Phénix 2002-2003
1° Prix

Où ont été capturés les Fous manquants ? (9+8)

 

Premier Prix : Michel CAILLAUD
Tâche brillante. Après avoir dépromu le FBf8, la logique demande que (en jeu en avant) le PNf7 prenne en b3 et alors b3-b2 avant que le PBa2 prenne en é6 et enfin en f7 après le stationnement en g8 du FN promu sur b1. Une séquence belle et ravissante qui avec les autres éléments du rétro-jeu parle d’elle-même. (Juge : Cedric Lytton)

Dernier coup : f7-f8=F+
Séquences clés du jeu menant à la position :
b2xFç3; Fç1→b6; a7xFb6 ; h2xPg3
f7xé6xd5xç4xb3-b2-b1=F→g8! (quatre captures dont la TNh1 libérée par h2xg3)
a2xb3xç4xd5xé6xf7 (5 captures dont la TNa8 libérée par a7xb6)
d7xé6; Fç8→f3; é2xFf3; Ff1→ç4; b5xFç4
Cases de capture des Fous d’origine :
Ff8 en ç3, Fç1 en b6, Fç8 en f3 et Ff1 en ç4 (dans cet ordre)