Directs féeriques 1996

 

B. KAMPMANN
Phénix 1996
1° Prix

#3 (6+11)
Noctambules : é5 ; é2, g2, h3

 

Premier Prix : Bruno KAMPMANN
Une triple interception Holzhausen entre trois pièces de même nature. J’ignore si cela a déjà été réalisé, mais je n’ai pas trouvé d’anticipation. Le Noctambule paraît une excellente pièce pour réaliser l’exploit. Au départ, le Noctambule g2 empêche le mat 2.Té6#, le Noctambule h3 le mat 2.Cd5# et le Noctambule é2 le mat 2.Txg6#. La case d’interception est bien sûr f4, ce qui donne lieu à trois variantes thématiques pour parer la menace. Le double mat de la menace est nécessaire pour éviter des insolubilités telles que 1…Db1 ou 1…Cç8. Il suit un cycle des deuxièmes et troisièmes coups blancs, ce qui peut paraître assez naturel avec une matrice de ce type. Beaucoup plus méritoire, à mes yeux, est d’avoir su éviter un dual au second coup car, a priori, il y a chaque fois deux façons de dévier le Noctambule thématique de sa mission initiale ; il faut le recours à des effets antidual que l’auteur a su trouver de manière simple ; mais on voit l’importance de la Dame h1 et du contrôle de la case é7. Le fait qu’après 1…Nf4 la case h5 soit gardée deux fois ne me gêne pas car le rôle de la Dame noire est surtout de clouer la Tour h6 ; mais cela justifie le Pion b6 qui évite l’insolubilité 1…Nb6 ; le Cavalier a7 empêche des démolitions.
Un grand problème ! (Juge : Jean-Michel Trillon)

1.Nd3! [2.Ch5+ Rf5 3.Té5# ou 3.Nb7#]
ationation1…Ngf4 2.T×g6+! A N×g6 3.Té6# B (2.Cd5? D×d5)
ationation1…Nhf4 2.Té6+! B N×é6 3.Cd5# C (2.Txg6??)
ationation1…Néf4 2.Cd5+! C N×d5 3.T×g6# A (2.Té6+? N×é6 3.T×g6+ Ré7)